Peat Chimney - WEMYSS 70cL

Le whisky Wemyss Peat Chimney « La Cheminée à Tourbe » est un assemblage de malts de l’île d’Islay. Le nez est boisé et dévoile de subtiles notes de caramel. Bien entendu, le côté fumé est riche mais bien équilibré. La bouche est sirupeuse et chaleureuse, elle évoque des notes de cannelle, de réglisse et de tourbe.

Peat Chimney - WEMYSS 70cL

60,00 €Prix
  • Origine : Ecosse 

    Type : Blended Malt Scotch Whisky

    Contenance : 70cL 

    Teneur en alcool : 46°

  • Nez : Étonnamment ce n’est pas forcément la tourbe brutale qui est la plus frappante mais bien son caractère côtier. Le sel et les algues se conjuguent à quelques cendres alors que l’abricot et la rhubarbe deviennent des alliés de choix. On a alors de la sauce barbecue, du citron, des noisettes et un peu de pain de mie. L’alcool ne permet pas à ce stade de profiter de manière optimale du profil mais c’est un bon début. L’ouverture lui donne une petite patine de sucre et des notes de menthol et d’eucalyptus. Toutefois, cela éteint un peu les autres arômes. Dommage que cela ne soit pas cumulatif. L’eau le rend vraiment trop simple avec une tourbe végétale au citron, ni plus ni moins.

    Bouche : la texture est bien fluide et l’alcool est présent mais n’est pas trop violent. La tourbe est végétale (algues, camphre) avec pas mal d’accent terreux et minéral. C’est le zeste de citron et une pointe de chocolat aux noisettes qui arrivent alors. La seconde partie de bouche est plus âpre et tire un peu plus sur le ginseng à la vanille et au citron. C’est assez direct mais l’intensité est suffisante pour nous raviver le palais. L’eau fait ressortir sa jeunesse et son manque de profondeur : la vanille et le pain de mie se mêlent à la tourbe végétale et citronnée. La dilution doit être très faible pour assurer plus de justesse.

    Finale : moyenne mais avec une très bonne persistance. C’est à nouveau le ginseng, la tourbe minérale et légère fumée et le citron qui font le boulot. La vanille est encore là. Sans grande profondeur encore une fois mais c’est assez plaisant.